Roméo M Juliette

ROMÉO M JULIETTE
librement inspiré de la pièce de William Shakespeare
adaptation et mise en scène Serge Sándor

theatreecole

Cette œuvre a été jouée au théâtre de l’Aquarium à la cartoucherie de Vincennes en octobre 2016, et à la maison de la Culture de Nevers et à Monéteau dans l’Yonne fin octobre et début novembre.

affiche_romeomjuliette

Prolongement du spectacle au travers de deux expositions en 2017

Vernissage d’une exposition photos à Nevers le vendredi 27 janvier à 18h à Esgo/Nevers avec la projection et la remise des DVD de la pièce « Roméo M Juliette » dans son intégralité filmée au Théâtre de l’Aquarium à Paris en octobre 2016 en prolongement de la création artistique.

Une seconde exposition aura lieu en mars 2017 à Auxerre.

Le spectacle

Collaboration artistique Laurence Despezelle-Pérardel et Nathalie Raphaël, décor Jean Bauer, musique Bahadir Sarp, costumes et masques Anne Procoudine Gorsky et Jean Bauer, images Simon Gillet, chorégraphie Patricia Combes, lumière Guillaume Martin

avec Camille Baudy, Anaëlle Fabre, Benjamin Frey, Esther Gillet, Inès Gilliet, Benjamin Guittet, Ahmed Haddache, Sabrine Haddache, Anas Hamdaoui, Nassim Hamdaoui, Mendy Hilaire, Bahia Kechouri, Bilal Kebdani, Zakaria Kebdani, Yassine Manori, Aurore Martin, Wanda Naceri, Divine Nsay, Chemiti Ntanda, Marwan Rabbakhi, Assia Rahmani, Ludovic Rannou, Hamza Sahale, Leïlou Sebire.
et à l’image : Marie-Noëlle Blot, Marie-Claude Guezet, Nadine Liget-Gosset, Agnès Malcoeffe, Nathalie Petit.

Consultez le compte-rendu de ce projet artistique

Le dernier article sur Roméo M Juliette comme dernière œuvre
d’un processus d’engagement auprès des jeunes

presseLa revue de presse

Depuis des années, Serge Sándor, par conviction et passion, crée des spectacles avec des jeunes « des quartiers », des foyers, des centres éducatifs, des classes relais… Des jeunes que la culture « officielle » aurait choisi d’oublier, comme si ce n’était pas un bien commun à tous. Ainsi, durant plusieurs mois, une centaine d’adolescents de la Nièvre et de l’Yonne ont participé à des ateliers de jeu, de chant, de danse. plongés dans le chaudron d’une création théâtrale, ils ont lu, relu, improvisé, rêvé, fabriqué aussi avec les complices de Serge Sándor des éléments de décor, de costumes, de bande-son. Ils ont découvert en travaillant, en répétant, combien le théâtre est aussi (comme tou art) un espace de transformation, de construction de soi et de ses passions futures – en dialogue avec celles des autres. Ils ont au final été une quarantaine d’artistes adolescents à se retrouver sur le plateau de l’Aquarium, pour revisiter l’immense chef-d’œuvre de Shakespeare, librement adapté pour l’occasion. Ils ont réinventé pour nous les nuits de Vérone, l’éternel conflit entre les clans Montaigu et Capulet, ils ont fait revivre la difficulté de s’aimer par delà la haine et la violence – autant de situations qu’ils ont déjà éprouvées dans la « vraie vie ». Comme si Shakespeare avait écrit pour eux. Et donc pour nous, grâce à eux.

Voir le Blog du spectacle…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s